Collège Louis Launay

Collège – Landivy

Mayenne
Sélectionnez une page

Internet … c’est la gendarmerie qui en a dévoilé les dangers aux classes de 5ème et de 4ème.

Par séquences d’1h30, l’adjudant chef M. Sébastien Chauvin de la Brigade de Landivy et M. Kenji Gloriau de la brigade d’Ernée ont ouvert le dialogue pour débusquer avec les élèves les pièges très variés du Net.
De petites séquences vidéo ont servi de points d’appui dans une mini « série » : Hack Academy. Voici les POINTS DE VIGILANCE qui peuvent être retenus à l’issue de cette rencontre avec nos gendarmes :

NE JAMAIS OUVRIR UNE PIECE JOINTE OU UN LIEN dans un mail sans avoir bien réfléchi … qui donc envoie ça ? N’allons pas trop vite … un Iphone à 1€, définitivement ce n’est pas possible.

Voici les garants d’un site où l’on peut faire des achats en ligne sans se faire avoir : l’adresse URL dans la barre de navigation doit comporter un S (comme … sécurité) qui change tout ! HttpS ! A côté du S de httpS, se trouve également un petit cadenas.

Les tickets PCS ! un proche nous contacte et nous appelle au secours dans un urgent besoin d’argent. Il semble nous expliquer qu’il suffit simplement de descendre au bureau de tabac en bas de chez nous, d’acheter 1, 2, 3 ou 4 tickets de rechargement (coupons recharges) à notre carte bancaire, puis de lui envoyer les codes pour le sortir d’affaire. STOP !  Il suffit juste d’appeler la personne concernée pour s’apercevoir qu’elle ne vous a jamais sollicité.

Un bon mot de passe doit alterner minuscules, majuscules, chiffres et caractères spéciaux. Votre prénom ? Le nom du chien ? Votre date de naissance ? A éviter. 80% des français ont le malheur de les choisir.

On ne publie pas n’importe quoi sur les réseaux sociaux. Diffuser des images est couvert par la loi. On est responsable de ce qu’on publie. Attention aux traces numériques … quelle image donnons nous de nous-mêmes sur le Net ? Le principe est simple : ce qui est publié sur internet … reste à jamais sur internet. Et snap n’efface rien du tout (il suffit d’un screen et l’image se propage partout).

Les jeux sur réseaux. Source de mauvaises rencontres. On joue avec des inconnus qui peuvent poser des questions indiscrètes. Il ne faut pas répondre, en parler à ses parents, en parler aux gendarmes qui sont à la recherche des personnages malsains et nuisibles.

Les fake news, on se sert d’une video avec un angle de vue. Il faut prendre le temps de remonter à l’origine de la video. Vérifier l’info. Des applis de face morphing peuvent aussi faire dire n’importe quoi à n’importe qui, l’effet est bluffant, puisqu’il s’agit de la voix de la personne dont on a transformé la diction.

Eteindre son portable ! Les smartphones nous suivent à la trace, il nous géolocalisent. C’est une écoute permanente pour collecter des données à des fins commerciales. Les publicités sont liées à cette collecte de données. Les hébergeurs sont payés par la pub.

Les réseaux wifi ne sont pas sécurisés, ils peuvent utiliser micro, caméra sur nos ordis, tablettes et téléphones, sans mots de passe.

La gendarmerie met à disposition une aide toujours disponible, un chat pour aider, dans le site Gendarmerie en ligne.

Avec un peu de réflexion, la probabilité d’être piraté est très modeste ! Pourquoi l’internet défie notre logique ?