En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Les enfants cachés 1939-1945

M. CROCHET fait revivre le passé de Savigny ...

Par PASCALE CHARRIER, publié le vendredi 18 décembre 2015 09:46 - Mis à jour le vendredi 18 décembre 2015 11:15

Ce jeudi 17 décembre, M. CROCHET est venu à la rencontre de nos jeunes de 3èmes. Fils d'un instituteur de Savigny-le-Vieux, il a fait des recherches, consulté les archives de la Manche, remonté le temps ... et a retrouvé de précieux documents, des registres, des cahiers d'appel, où se trouvaient nommés les enfants juifs cachés dans les familles de Savigny, et scolarisés. Les 3èmes, qui viennent de visiter les Archives départementales, ont à nouveau expérimenté la force et l'authenticité de ces traces du passé. 

En nous racontant l'histoire, notamment, de Simon Jéruchim, nous avons eu l'impression de vor le passé revivre sous nos yeux, net et précis, comme un film. M. Crochet nous a laissé de nombreux documents pour notre travail d'exposition et il nous a ouvert la possibilité de correspondre avec Simon Jéruchim, devenu designer aux Etats-Unis. M. Crochet l'a contacté, a présenté le projet du Collège sur les enfants cachés de Savigny, Fougerolles et Landivy. M. Jéruchim qui continue de témoigner de ce passé à 86 ans, a été enchanté, et a donné son accord pour échanger des lettres avec nos 3èmes. Grâce à M. CROCHET, nous disposons du livre autobiographique qu'il a publié "Mémoires d'un enfant caché en France sous l'Occupation nazie".

Il nous a aussi laissé le récit écrit de la survie de Lucien et René Berkowicz pendant l'holocauste de la deuxième guerre mondiale, un témoignage raconté par Lucien Berkowicz.

Annick Davy, la petite-fille de Mme Blondel qui avait chez elle Lucien Berkowitz, a elle aussi fait des recherches et nous a confié ses documents.

M. CROCHET nous a laissé aussi le récit écrit d'une petite fille cachée avec Simon, Annette Fruchtman. C'est un petit livre, témoignage de son séjour chez cette dame qui hébergeait aussi Simon Jeruchim, et d'autres enfants dans sa toute petite maison : L'histoire d'Annette, autobiographie (1942-1945).

Tous ces récits nous restituent le quotidien de ces enfants juifs cachés, leurs conditions de vie à la campagne, le passage des responsables de l'OSE (Organisme de Secours aux Enfants) pour veiller sur leur bien-être, ils nous plongent dans l'après-guerre également et le destin de ces personnes qui se sont exilées aux Etats-Unis, en Australie, et parfois sont retournées en Allemagne.

Nous remercions vivement M. CROCHET pour cette intervention passionnante, et pour le prêt de tous ses documents de recherche. Nous remercions également Mme Davy pour le prêt de ses recherches.

Pièces jointes
Aucune pièce jointe